Historique

Depuis plus de 50 ans, le Centre de droit européen s’est affirmé comme un lieu d’analyse scientifique et de débat de haut niveau sur le droit européen.

Le Centre a d’abord existé en tant que section juridique de l’Institut d’études européennes. L’Institut a été officiellement inauguré le 27 février 1964. Il a été le fruit d’une intuition précoce des autorités académiques de l’Université libre de Bruxelles. Quelques années seulement après l’entrée en vigueur des traités de Rome, elles ont entendu créer un institut ayant pour mission d’« approfondir dans le domaine des sciences morales, politiques et économiques, les problèmes que pose la réalisation d’une Europe toujours plus unie », dans le but notamment de permettre à l’ULB de répondre aux impératifs de sa situation géographique, dans la capitale de l’Europe qui nourrissait l’ambition de tenir une place importante dans la vie européenne et  internationale. L’Institut a été conçu comme un centre à la fois d’enseignement et de recherche. L’Institut était composé de trois sections : économique, juridique et politique.

L’Institut visait, par son enseignement,  à former des  spécialistes des questions européennes mais il entendait aussi contribuer aux progrès de l’intégration européenne et participer, en tant qu’institution académique, à la réflexion et au débat européen. Dès ses premières années d’existence, il s’est affirmé comme un centre d’excellence, principalement mais pas exclusivement, dans le domaine du droit européen, avec des personnalités incontournables telles que Walter Ganshof Van der Meersch, son premier président,  Michel Waelbroeck ou Jean Victor Louis. Il s’est aussi très rapidement ouvert vers l’extérieur, tant dans l’enseignement, en accueillant des professeurs et étudiants étrangers, que dans la recherche en développant les coopérations interuniversitaires.

En 1964, l’Institut a fixé son siège dans une maison particulière sise au 39 avenue F. D. Roosevelt, conçue par Adrien Blomme en 1926-1928. Adrien Blomme (1878-1940) fait partie des architectes majeurs à Bruxelles. Cette maison est un exemple caractéristique de la période moderniste d’Adrien Blomme. Ce style se retrouve dans autre plusieurs réalisations réputées comme la villa Gosset à Woluwe-Saint-Pierre, les Brasseries Wielemans-Ceuppens à Forest, qui abritent aujourd’hui le Wiels, la villa Vandevelde à deux pas de l’observatoire d’Uccle ou encore le rectorat de l’ULB, avenue Roosevelt, qui est son ancienne maison personnelle.

Au fil des années, l’Institut n’a cessé d’évoluer en parallèle avec les Communautés européennes, puis l’Union européenne. Il a su adapter sa recherche et son enseignement aux défis de la construction européenne. En 2014, l’Institut a fêté ses 50 ans (Brochure 50 ans).

En 2015, le Centre succède à la section juridique de l’Institut. Il est dirigé par Emmanuelle Bribosia depuis 2007.