Equality Law Clinic

Une Equality Law Clinic (ELC) a été inaugurée le 14 octobre 2014. Cette première dans une université de la Communauté française de Belgique est un projet commun entre le Centre de droit européen et le Centre Perelman de philosophie du droit (Faculté de droit, ULB). L’ELC a été fondée par les Professeures Emmanuelle Bribosia et Isabelle Rorive dans le cadre du projet PAI “The Global Challenge of Human Rights Integration: Towards a Users’ Perspective”. Elle permet chaque année à des étudiants sélectionnés d’approfondir leurs connaissances pratiques sur des enjeux transnationaux en matière de droit de l’égalité et de la non-discrimination tels que les droits à la reproduction, le handicap, le droit des personnes transgenres et de la migration, en étroite collaboration avec des praticiens et ONGs actives dans ces domaines. Afin de combiner le volet théorique et pratique, la ELC favorise une approche transdisciplinaire qui ancre les problèmes juridiques dans leur contexte socio-économique. L’objectif consiste tant à donner aux étudiants une expérience universitaire unique qu’à contribuer concrètement à la promotion de l’égalité et de la justice. Les langues de travail de la clinique sont le français et l’anglais.

Les étudiants suivent un module général et un module spécifique qui regroupent des cours, des séminaires et des conférences dispensés par des académiques et des praticiens engagés dans les droits de l’homme et le droit de la non-discrimination. À l’issue du stage de recherche, les étudiants réalisent une contribution originale de nature à épauler les individus concernés ainsi que les organisations partenaires, qu’elles soient locales ou globales. La nature de cette contribution dépend du cas traité et est définie en concertation avec les acteurs de terrain : tierce intervention devant une juridiction ou une instance régionale ou internationale, guide pour les praticiens, code de conduite, rapport thématique, etc.

Les quatre axes de recherche de la ELC sont les suivants :

• Le droit de l’immigration et le droit de l’asile

• La justice reproductive et le droit à l’avortement

• Les droits des populations trans*

• Les droits des personnes souffrant d’un handicap

 

Professeurs 

 

Emmanuelle Bribosia est professeur à temps plein en droit européen et droits de l’homme à l’ULB (Institut d’études européennes et Faculté de droit). Elle coordonne le Master complémentaire en droit européen et dirige les recherches du Centre de droit européen de l’ULB. Avec le Professeur Rorive (ULB), elle est l’experte juridique pour la Belgique au sein du réseau européen en matière de non-discrimination et la cofondatrice de la Equality Law Clinic à l’ULB.

Isabelle Rorive est professeur à la Faculté de droit de l’Université libre de Bruxelles et directrice du Centre Perelman de philosophie du droit. Elle enseigne le droit comparé, le droit de la non-discrimination et la méthodologie juridique. Ses recherches portent sur le développement du droit de l’égalité, qu’elle envisage aux termes d’une approche comparative et interdisciplinaire.

 

Coordinatrices scientifiques

Chloé Leroy a achevé ses études de Droit international à l’ULB en 2017. Elle coordonne aujourd’hui les différents projets et événements organisés dans le cadre de l’année thématique des « Diversités » à l’ULB. Elle poursuit en parallèle un Master de spécialisation en études de genre, organisé conjointement par les six universités francophones de Belgique. Elle est également assistante à l’Ecole de Droit de l’ULB (campus de Mons), où elle dispense des travaux pratiques en Histoire du Droit. Chloé est en charge de la coordination de l’Equality Law Clinic : dans ce cadre, elle joue le rôle de relais entre Emmanuelle Bribosia et Isabelle Rorive et les étudiant·e·s, et assistent ces dernier·ère·s dans les travaux qu’ils réalisent pour la clinique.

Ana-Maria Corrêa et Joséphine Woronoff ont rejoint la clinique en septembre 2016 en tant que coordinatrices scientifiques. Ana-Maria est doctorante au Centre Perelman. Elle s’intéresse tout particulièrement à la théorie du droit, au droit constitutionnel et des droits de l’homme. Joséphine est également doctorante au Centre Perelman. Son projet de thèse porte sur l’émergence de nouvelles formes de normativité dans le domaine des océans et, plus précisément, sur les nouveaux instrument de gestion et de conservation des ressources marines qui participent à l’émergence d’un droit global.