Arrêt « C.K. » : transfert « Dublin » interdit en cas de risque de traitements inhumains et dégradants tenant à la situation particulière d’un demandeur d’asile

Par Cecilia Rizcallah, Emmanuelle Bribosia

Gestion de la crise migratoire et droits fondamentaux des demandeurs d’asile : Quelles sont les limites des transferts « Dublin » lorsque de graves risques de violation des droits de l’homme existent ? Le commentaire rédigé par E. Bribosia et C. Rizcallah relatif Lire plus